Connect with us

Football

Aimé Jacquet évoque l’évolution de l’Équipe de France féminine

Publié

le

Aimé Jacquet, ancien directeur technique national de la FFF et sélectionneur des champions du monde 1998, est à l’origine du développement et de la structuration du football féminin. Il a évoqué avec émotion l’évolution de l’Équipe de France féminine.

 

A t-il dû convaincre pour débuter le développement du football féminin en France ? 

« Oui mais j’étais dans les meilleures conditions car du travail avait déjà été fait et on avait Clairefontaine, la maison du football. On venait de créer un outil de travail exceptionnel. On était la première fédération au monde à le faire. Nous avions Clairefontaine et les filles y avaient leur place. J’ai dit qu’il leur fallait un bâtiment. Cela n’a pas été difficile mais il a fallu expliquer. Beaucoup étaient réticents ou n’y croyaient pas trop mais ce premier pas a été un pas de géant. Avoir nos meilleures joueuses ici, s’entraîner tous les jours, retourner dans leurs clubs défendre leurs couleurs, revenir la semaine à Clairefontaine… C’était exceptionnel. »

 

Le barrage retour décisif contre l’Angleterre en novembre 2002 ? 

« C’était extraordinaire. On avait convaincu Canal+ avec Thierry Gilardi, Monsieur Michel Denisot et bien d’autres de téléviser la rencontre afin de rendre visible notre Équipe de France féminine, qui jouait à Saint-Étienne dans un stade avec une capacité de 25 000-30 000 personnes. A l’époque, les Anglaises étaient un peu au-dessus de nous mais il y avait de l’euphorie car on venait de les battre chez elles. Ce match était de la folie, c’était une récompense pour cette génération. Elles ont répondu présentes. Magnifique. Il n’y a même pas de discussion. On n’a pas surclassé le match car avec les Anglaises il faut toujours faire attention mais on l’a maîtrisé avec beaucoup de conviction, de réalisme et même d’audace parfois. Et puis il y a ce but de Corinne Diacre, elle est éternelle pour nous. Je me souviens quand elle est arrivée au stage pour devenir entraîneure professionnelle, la première femme à se présenter parmi tous ces hommes ! Cette qualification pour la Coupe du monde est la récompense du travail de ces filles. De la détermination dont elles ont fait preuve lors des deux tours de barrage. Élisabeth avait tellement travaillé pour ça. »

 

Son avis sur l’Équipe de France féminine d’aujourd’hui :

« À l’image du dernier match que j’ai vu à la télévision, je me suis dit : ‘‘Là, quelque chose est en train de se passer’.  J’ai été admiratif car on a enfin compris qu’avant de jouer au football, il y a un combat à disputer. Un combat psychologique et un combat physique qu’on a accepté. Là, je crois que le pas est franchi. Cela laisse augurer de beaux jours tout en sachant que dans le football rien n’est acquis, c’est un éternel recommencement. Mais je suis très optimiste surtout que j’ai échangé avec les filles qui travaillent dans la formation, notamment Peggy (Provost) qui a été championne d’Europe avec la sélection U17 féminine en 2023. Elle m’a dit qu’il y avait un vivier derrière et du talent chez les jeunes. Le football français masculin a été sauvé par les centres de formation et les centres de pré-formation. Il n’y a pas de raison qu’un jour nos filles ne soient pas récompensées. »

 

Concernant Hervé Renard :

« Dans le football féminin, il est bon de temps en temps d’avoir des gens qui ont un profil différent et qui amènent autre chose, une autre vision, une autre sensibilité, une autre manière d’opérer et d’organiser. C’est ce genre de petites choses qui font parfois les grandes histoires et les différences. »

 

Le plan de développement du football féminin de haut niveau est en cours  :

« C’est fantastique. Il faut toujours être ambitieux et je suis très optimiste. J’avais une petite crainte il y a quelques années où, très modestement car ça fait longtemps que j’ai décroché et ne me permets pas d’émettre un avis, pour avoir accompagné et défendu ce football féminin, je craignais qu’il regresse. Je m’en étais ouvert à des gens que je connaissais bien et on m’avait rassuré en me disant : ‘‘Non, ne t’inquiète pas, ça travaille bien et c’est à nous, la Fédération, de structurer et mettre en place le cadre’’. C’est essentiel pour assurer que cette masse puisse évoluer en étant bien entouré. Il faut leur donner la possibilité d’être bien encadrées. Ce qui est le plus important dans le football, c’est celui qui en a la charge et pour moi, c’est l’éducateur ou l’éducatrice. J’ai bien dit éducateur, je n’ai pas parlé de coach ! Attention, l’éducateur c’est l’homme ou la femme indispensable qui va donner de l’amplitude, de l’audace, de l’enthousiasme et qui va récupérer toutes ces jeunes pleins de vie qui ont envie de jouer pour leur transmettre. C’est une philosophie différente, beaucoup l’ont oublié mais la compétition passe après. Parlons d’abord de la petite fille, de la jeune femme, de la femme et comment on peut lui tracer son chemin de vie. » (Déclarations et image via fff.fr).

 

Continuer à lire...
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Le FC Barcelone annonce la signature d’Ellie Roebuck en provenance de Manchester City

Publié

le

Par

Le FC Barcelone prépare sa saison prochaine saison et vient d’officialiser le transfert d’Ellie Roebuck, une gardienne Anglaise qui arrive en provenance de Manchester City.

 

Après sa très belle saison et notamment la victoire de la Ligue des Champions, l’équipe féminine de la Ligue des Champions a désormais les yeux rivés sur la prochaine saison, afin de continuer à gagner. Et une recrue vient d’arriver, à savoir Ellie Roebuck, une gardienne de but Anglaise de 24 ans. Elle arrive en provenance de Manchester City et a signé un contrat jusqu’en 2026. Elle joué à Manchester City ces 9 dernières saisons, après avoir gravi les échelons dans les catégories de jeunes du club. Elle est née à Sheffield et a  joué plus de 100 matchs pour le club de la ville. Malgré son jeune âge, elle a déjà un palmarès bien garni et a remporté le championnat d’Angleterre, 3 FA Cups, 3 FA Women’s League Cups en club, un championnat d’Europe, 2 Arnold Clark Cups, ainsi que la deuxième place de la dernière Coupe du monde avec la sélection anglaise. De part son expérience, sa marge de progression et ses qualités, elle sera une superbe recrue pour le Barça.

La joueuse a exprimé sa fierté de signer dans cette équipe. « Je suis très excitée. Cela fait longtemps que j’attends cette opportunité. Je suis très heureuse d’être ici. On peut dire que maintenant que tout s’est mis en place, c’était le moment idéal pour venir ». Je veux aller dans le privé et vivre une nouvelle expérience. Il n’y a pas de meilleur endroit pour le faire qu’ici, alors je suis reconnaissant de l’opportunité qui m’est offerte.J’aime jouer avec le ballon dans les pieds et c’est l’équipe idéale pour le faire. Elle aime avoir la possession du ballon et jouer depuis l’arrière, alors j’espère apporter mon style. »

 

Continuer à lire...

Football

Alisha Lehmann bientôt à la Juventus avec son conjoint ?

Publié

le

Par

Actuelle joueuse de l’équipe féminine d’Aston Villa, Alisha Lehmann pourrait accompagner son conjoint Douglas Luiz à la Juventus. Ce dernier a de grandes chances d’y être transféré prochainement.

 

Douglas Luiz, le milieu de terrain Brésilien d’Aston Villa, pourrait signer à la Juventus en Italie prochainement. Les discussions s’intensifient et le club de Serie A est également ouvert à la possibilité de recruter Alisha Lehmann, sa conjointe, qui joue également à Aston Villa. D’après des sources italiennes, ce couple serait un stratagème marketing incroyablement attractif pour renforcer la marque du club, comme avec Cristiano Ronaldo en 2018. La joueuse comptabilise en effet 11 millions de followers sur TikTok et 16 millions et demi sur Instagram.

Au déjà l’aspect marketing, ce serait deux recrues incroyables pour la Juventus. Alisha Lehmann, la milieu de terrain Suisse, a marqué 2 buts en 15 matches de Super League féminine. Elle serait un véritable atout pour la formation bianconera qui cherche à gagner de nouveau son championnat.

 

Continuer à lire...

Football

Arsenal s’intéresse à cette joueuse du FC Barcelone

Publié

le

Par

Keira Walsh n’a plus qu’une année de contrat avec le FC Barcelone et Arsenal aimerait la recruter de nouveau. Toutefois, le Barça réclamerait une somme importante d’argent.

 

Afin de se renforcer pour la saison prochaine, Arsenal pourrait recruter une joueuse du FC Barcelone. C’est en effet Keira Walsh qui est dans le viseur. La milieu de terrain Anglaise avait quitté Manchester City en 2022 afin de signer au Barça, pour plus de 400.000 livres sterling. Comme le rapporte The Athletic, elle pourrait maintenant retourner en Angleterre, car Arsenal s’intéresse à elle. Malgré le fait qu’iil ne lui reste plus qu’un an de contrat, le Barça demanderait une importante indemnité de transfert pour la vendre.

Ses prestations au Barça et avec l’Angleterre ne sont pas passées inaperçues aux yeux des recruteurs d’Arsenal. Elle a grandement contribué au quadruplé du club Catalan la saison dernière, avec les victoires de la Ligue des champions féminine, de la Liga F, la Copa de la Reina et la Supercopa de Espana Femenina. Comme le rapporte Relevo, elle aimerait retourner en Angleterre et cela va certainement jouer.

 

Continuer à lire...

Tendance