Connect with us

Actualites

Hervé Renard fait le point avant les deux prochains matchs de Ligue des Nations féminine

Publié

le

Hervé Renard a dévoilé aujourd’hui sa liste des joueuses convoquées pour les deux prochains matchs de l’équipe de France en Ligue des Nations féminine, face à la Norvège. Pour cette occasion, le sélectionneur français a fait le point lors d’une conférence de presse. Découvrez certains de ses propos.

 

La double confrontation à venir face à la Norvège :

« Ce sont des matches difficiles, avec une température entre 0 et 6 degrés pour le premier match en Norvège. Il va falloir bien se préparer à un contexte un peu difficile contre une bonne équipe qui est treizième mondiale au classement FIFA, ce qui veut dire qu’elle a beaucoup de qualités. Ils espéraient peut-être un peu mieux de la Coupe du monde. Ils se doivent de réagir après avoir fait nul à domicile et perdu au Portugal. Pour nous, c’est important de garder le leadership jusqu’au bout. C’est l’objectif annoncé, terminer premier de ce groupe pour avoir la chance de jouer les demi-finales de cette première Ligue des Nations. »

 

L’importance d’avoir une ligne de conduite :

« Ce n’est pas forcément difficile, il faut avoir une ligne de conduite. Je n’ai pris que vingt-quatre joueuses au lieu de vingt-six d’habitude, parce que c‘est difficile d’en mettre deux ou trois en tribune sur des rassemblements assez courts. Elles ne le méritent pas forcément. Une joueuse comme Eve Périsset pourrait faire partie de cette liste, elle le mériterait, mais elle ne joue pas avec Chelsea en ce moment et si je décide de ne pas la mettre dans les vingt-trois, je vais l’envoyer dans la tribune et ce n’est pas quelque chose de très agréable, donc j’ai préféré ne pas la prendre. C’est comme ça pour tous les sélectionneurs, je pense. On ne peut pas changer du tout au tout à chaque rassemblement. On est sur une bonne dynamique, la Coupe du monde a été bonne, elle aurait pu être meilleure, mais elle a été bonne. La Ligue des Nations a bien démarré. Il faut continuer sur cette lignée pour nous amener tout doucement à bien préparer ce qui sera l’événement le plus important de 2024, les Jeux olympiques. Attention, la liste sera réduite pour les Jeux. J’en informe les joueuses à chaque début de rassemblement. Il y aura forcément des déçues. Une sélection n’est pas quelque chose de « normal ». On se doit d’avoir déjà un état d’esprit exceptionnel pour l’Équipe de France et de prouver à chaque fois. La vérité du mois d’octobre 2023 n’est pas forcément celle du mois prochain. Il y a une certaine pression mais l’émulation c’est ce qui fait progresser tout le monde. »

 

Marie-Antoinette Katoto n’est pas encore prête ?

« J’ai réfléchi assez longuement, j’ai interrogé mon staff, j’ai appelée Marie-Antoinette également, et j’ai pensé qu’il était encore un petit peu trop tôt pour la rappeler. On va lui laisser encore un petit peu de temps. Elle revient d’une très longue indisponibilité. Laissons-la obtenir encore plus de temps de jeu avec le Paris Saint-Germain. On espère la revoir assez rapidement. C’est une évolution normale, on ne sort d’une si longue blessure avec immédiatement un pic de forme au summum. Il y a certainement des phases plus difficiles que d’autres. En tout cas, on la soutient et on lui souhaite de progresser de jour en jour pour qu’elle nous revienne le rapidement possible. »

 

Constance Picaud est la gardienne numéro 1 des Bleues ?

« Lors du dernier stage, Constance a joué les deux matches. Elle nous a donné satisfaction. Donc aujourd’hui on peut considérer qu’elle est numéro 1. Il faut qu’elle s’impose. J’étais un peu déçu qu’elle soit sur le banc hier soir mais c’est certainement un turn-over dans le club. En tout cas, je compte sur elle. Elle a très bon potentiel, il faut qu’elle le démontre encore plus. Elle a été à la hauteur lors des deux confrontations du mois de septembre. Il n’y a pas de raison qu’elle soit remise en question pour les deux matches contre la Norvège. »

 

Le temps de jeu doit être géré :

« Les clubs gèrent assez bien le temps de jeu même s’il y a beaucoup de matches pour le Paris FC, l’Olympique Lyonnais, le Paris SG, entre autres. On a pu s’apercevoir que les coaches font tourner grâce à des effectifs qui le permettent. C’est bien de pouvoir souffler. Cela permet de ne pas se griller à cette période de l’année toujours difficile, où on joue beaucoup, avec le changement de temps, des blessures qui peuvent être plus importantes. Il faut être très attentif et faire très attention à ça. C’est un paramètre à prendre en considération. »

 

Trois clubs français joueront la phase de groupes de la Women’s Champions League :

«  Il faut féliciter le Paris FC et le Paris SG pour leur brillantes qualifications. Cela fera trois clubs français, une très bonne chose pour l’exposition du football français. C’est un plus. On s’aperçoit que le Paris FC joue avec beaucoup de joueuses françaises, c’est la première chose que je regarde, sinon cela m’intéresse moins. Quand on affronte des équipes comme Manchester United, Arsenal, Wolfsburg, ce sont des expériences du haut niveau. Ces joueuses-là ont bien maîtrisé ces tours de Ligue des champions. Plus vous évoluez dans un contexte de haut niveau, plus vous progressez. C’est toujours intéressant pour un sélectionneur. C’est bien pour tout le monde. Merci à eux. »

 

Déclarations via fff.fr.

Continuer à lire...
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualites

L’Équipe de France féminine U17 s’incline lourdement en demi-finale de l’EURO 2024

Publié

le

Par

L’Équipe de France féminine U17 affrontait hier l’Espagne lors de la demi-finale de l’EURO 2024. Malheureusement, les bluettes se sont lourdement inclinées et ne conserveront pas leur trophée de championnes d’Europe.

 

L’Équipe de France ne conservera pas son trophée de championne d’Europe U17. En effet, les Bleuettes se sont inclinées 6-1 contre l’Espagne en demi-finale hier, au Klostergarden de Lund en Suède. Rien à redire, les Espagnoles ont été plus fortes et ont notamment marqué 4 buts lors des 20 premières minutes. La France ne pourra donc pas jouer une finale, mais a toujours la possibilité de se qualifier  pour la prochaine Coupe du monde de la catégorie, qui se jouera du 16 octobre au 3 novembre en République dominicaine.

Cecile Locatelli, l’entraîneure de cette équipe est logiquement déçue, mais reste concentré sur le prochain objectif. « La défaite est logique, l’équipe espagnole a été meilleure que nous sur ce match, il n’y a pas photo. Nos dix premières minutes ont été catastrophiques, on se fait transpercé de tous les côtés car on ne met pas en pratique ce que l’on s’était dit. On a voulu aller les chercher haut, ce qui ne fallait pas faire, hormis sur les sorties de balle. Face à l’Espagne, il faut rester bien compact entre les lignes et être discipliné. On n’a pas gagné les duels, on a été pris physiquement, et beaucoup de choses encore. Bravo aux Espagnoles, elles avaient bien préparé leur match, avec une envie de revanche car nous les avions battues chez elles en amical. Elles ont respecté leur schéma de jeu, alors que nous, nous pas su aborder cette demi-finale comme une demi-finale d’Euro. On est passé à travers. Maintenant, comme leur ai tout de suite dit, il faut oublier ce match, positiver en restant sur le seconde mi-temps honorable que l’on a gagnée 1-0, et bien récupérer pour aller la troisième place qualificative pour la Coupe du monde. C’est un gros enjeu à aller chercher comme il y a deux ans. »

Continuer à lire...

Actualites

Le programme de l’Équipe de France la phase finale de l’Euro U19 féminin

Publié

le

Par

L’Équipe de France féminine U19 de football va bientôt jouer la phase finale de l’EURO U19. Le tirage au sort a été effectué et les Bleuettes connaissent maintenant leur programme.

 

La phase finale de l’EURO 19 de football féminin va se jouer du 14 au samedi 27 juillet en Lituanie. L’Équipe de France va y participer et le tirage au sort a récemment eu lieu, à la Zalgirio Arena de Kaunas. Les deux groupes ont été dévoilés et les Bleuettes connaissent donc leurs adversaires, ainsi que les dates des matchs. La France évoluera dans le groupe A, aux côtés de la Lituanie qui est le pays hôte, la Serbie et l’Angleterre. Le Groupe B est lui composé des Pays-Bas, République d’Irlande, Espagne et de l’Allemagne. À noter que la France compte 5 titres dans cet Euro, en 2003, 2010, 2013, 2016 et 2019. Elle cherchera à en ajouter un sixième au palmarès.

Le premier match des Bleuettes se jouera le dimanche 14 juillet contre la Serbie à Jonava, au Jonava City Stadium. Le second match se jouera contre la Lituanie à Kaunas, au Darius & Girenas Stadium et ensuite, le troisième match aura lieu contre l’Angleterre le samedi 20 juillet à Jonava, au Jonava City Stadium. Les demi-finales se joueront le mercredi 24 juillet, tandis que la finale aura lieu le samedi 27 juillet à 17h00.

Continuer à lire...

Actualites

L’Olympique Lyonnais a remporté haut la main le derby en D1 Arkema

Publié

le

Par

Hier soir, l’AS Saint-Etienne et l’Olympique Lyonnais ont clôturé la 20ème journée de la D1 Arkema au Stade Geoffroy Guichard. Les Lyonnaises se sont largement imposées, sur le score de 1-6.

 

Un derby ça ne se joue pas, ça se gagne et cela, les Lyonnaises l’ont très bien compris. En effet, elles se sont imposées 1-6 au Stade Geoffroy Guichard hier soir contre l’AS Saint-Etienne, dans le cadre du dernier match de la 20ème journée de D1 Arkema. Les joueuses de Sonia Bompastor voulaient une fois de plus conforter leur première place au classement de la D1 Arkema et l’ont rapidement prouvé. Dès la 14ème minute de jeu, Griedge Mbock va ouvrir le score pour l’OL. À peine quelques minutes plus tard, Wendie Renard doublait la mise sur penalty. À la pause, les Fenottes menaient déjà 1-4. Elles vont également bien gérer la seconde période et s’imposer 1-6 au total. Un match qui leur donne encore plus de confiance pour les grandes échéances qui arrivent, notamment en Ligue des Champions.

 

Les réactions d’après-match des gagnantes :

Sonia Bompastor : « Il y a beaucoup de motifs de satisfaction, il y a des choses qui ont bien fonctionné ce soir sur lesquelles il faudra s’appuyer lors des matchs à venir. En terme de confiance c’est un match qui répond parfaitement à nos besoins. Collectivement et individuellement ça s’est bien passé, on n’a pas eu de blessé donc on se prépare dans les meilleurs conditions pour la suite. Vicki marque un triplé, elle est dans la continuité de ses bonnes performances des dernières semaines. On a aussi beaucoup de joueuses qui se sont illustrées de manière positive, c’est de bon augure pour la confiance. »

Vicki Becho : « C’est mon premier Derby. En ce moment je ne me pose pas de question. Il faut continuer comme ça. Quand on est en confiance c’est beaucoup plus facile. Quand on frappe ça rentre et on a plus de réussite. Je suis très contente, à moi de continuer comme ça. Aujourd’hui plusieurs joueuses ont marqué c’est bon pour la confiance. On a pas mal provoqué et on a obtenu 3 penaltys. Il faut garder ça. On va regarder ce qu’on a bien fait et ce qu’on peut améliorer pour bien préparer le match face au PSG. »

Alice Sombath : « C’est toujours rassurant de savoir que n’importe quelle joueuse peut marquer, notamment les défenseures. Chacun des derniers matchs a été un match de préparation pour la ½ finale face au PSG. A nous de bien travailler pour préparer au mieux ce match qui arrive. » (Déclarations via ol.fr).

 

https://twitter.com/OLfeminin/status/1779623161988075605

Continuer à lire...

Tendance