Connect with us

Actualites

JO 2024 : Après l’interdiction du hijab, l’ONU répond à la ministre Amélie Oudéa-Castera

sport féminin

Publié

le

Dimanche dernier, la ministre française des Sports Amélie Oudéa-Castera était l’invitée de l’émission Dimanche en politique sur France 3. Questionnée sur le port du voile des représentantes de la France aux prochains Jeux Olympiques de Paris 2024, elle a répondu que le gouvernement était attaché à « un régime de laïcité stricte, appliqué également dans le champ du sport ». Traduction : interdiction de porter un hijab pour les athlètes féminines françaises. Des propos qui ne passent pas du côté des Nations Unies.

Pas de prosélytisme dans le sport

À quelques mois du lancement des Jeux Olympiques de Paris 2024, la France par son Conseil d’État avait maintenu dès le mois de juin 2023 l’interdiction du port du hijab (voile islamique) dans le football féminin. Une interdiction qui sera étendue à tous les sports à l’occasion des Jeux Olympiques qui se dérouleront en France l’année prochaine. Une position expliquée par la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castera dans son interview à France 3, dimanche dernier : « Qu’est-ce que ça veut dire ? Ça veut dire l’interdiction de toute forme de prosélytisme, ça veut dire la neutralité absolue du service public, donc que les représentants de nos délégations, dans nos équipes de France, ne porteront pas le voile. »

Une nouvelle prise de position qui fait une fois encore resurgir le débat des droits des femmes musulmanes en France quant à leur choix vestimentaire. Pour rappel, la France a déjà interdit le port du burkini (une tenue de plage s’inspirant du burka) à la piscine et à la plage, puis a interdit l’abaya dans les écoles et lycées publics. Des décisions qui ne sont pas passées inaperçues par l’ONU, qui a répliqué par un communiqué publié mardi dernier.

« Personne ne devrait imposer à une femme ce qu’elle doit porter ou non »

Face donc à l’interdiction du port du hijab appliquée par la France à ses représentantes durant les prochains Jeux Olympiques Paris 2024, l’Organisation des Nations Unies a réagi de manière claire. La porte-parole du Haut-Commissariat aux Droits de l’homme, Marta Hurtado, a déclaré que ce genre de décision revêt la forme de « pratiques discriminatoires qui peuvent avoir des conséquences néfastes. »

Elle ajoute également : « Selon les normes internationales relatives aux droits de l’homme, les restrictions à l’expression des religions ou des convictions, comme le choix de vêtements, ne sont acceptables que dans des circonstances très spécifiques qui répondent de manière proportionnelle et nécessaire à des préoccupations légitimes en matière de sécurité publique, d’ordre public, de santé publique ou de moralité. » Des propos qui vont dans le sens de la position du Comité International olympique, qui lui autorise le port du voile lors des compétitions, considérant que le port du hijab relève d’un facteur culturel et non cultuel.

Marta Hurtado termine en rappelant à la France que cette dernière a signé la Convention pour l’élimination des discriminations à l’égard des femmes, et dans laquelle il est stipulé que les parties sont dans l’obligation de prendre « toutes les mesures appropriées nécessaires pour modifier tout modèle social ou culturel fondé sur l’idée d’infériorité ou de supériorité de l’un ou l’autre sexe. »

Continuer à lire...
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualites

L’Équipe de France féminine U17 s’incline lourdement en demi-finale de l’EURO 2024

Publié

le

Par

L’Équipe de France féminine U17 affrontait hier l’Espagne lors de la demi-finale de l’EURO 2024. Malheureusement, les bluettes se sont lourdement inclinées et ne conserveront pas leur trophée de championnes d’Europe.

 

L’Équipe de France ne conservera pas son trophée de championne d’Europe U17. En effet, les Bleuettes se sont inclinées 6-1 contre l’Espagne en demi-finale hier, au Klostergarden de Lund en Suède. Rien à redire, les Espagnoles ont été plus fortes et ont notamment marqué 4 buts lors des 20 premières minutes. La France ne pourra donc pas jouer une finale, mais a toujours la possibilité de se qualifier  pour la prochaine Coupe du monde de la catégorie, qui se jouera du 16 octobre au 3 novembre en République dominicaine.

Cecile Locatelli, l’entraîneure de cette équipe est logiquement déçue, mais reste concentré sur le prochain objectif. « La défaite est logique, l’équipe espagnole a été meilleure que nous sur ce match, il n’y a pas photo. Nos dix premières minutes ont été catastrophiques, on se fait transpercé de tous les côtés car on ne met pas en pratique ce que l’on s’était dit. On a voulu aller les chercher haut, ce qui ne fallait pas faire, hormis sur les sorties de balle. Face à l’Espagne, il faut rester bien compact entre les lignes et être discipliné. On n’a pas gagné les duels, on a été pris physiquement, et beaucoup de choses encore. Bravo aux Espagnoles, elles avaient bien préparé leur match, avec une envie de revanche car nous les avions battues chez elles en amical. Elles ont respecté leur schéma de jeu, alors que nous, nous pas su aborder cette demi-finale comme une demi-finale d’Euro. On est passé à travers. Maintenant, comme leur ai tout de suite dit, il faut oublier ce match, positiver en restant sur le seconde mi-temps honorable que l’on a gagnée 1-0, et bien récupérer pour aller la troisième place qualificative pour la Coupe du monde. C’est un gros enjeu à aller chercher comme il y a deux ans. »

Continuer à lire...

Actualites

Le programme de l’Équipe de France la phase finale de l’Euro U19 féminin

Publié

le

Par

L’Équipe de France féminine U19 de football va bientôt jouer la phase finale de l’EURO U19. Le tirage au sort a été effectué et les Bleuettes connaissent maintenant leur programme.

 

La phase finale de l’EURO 19 de football féminin va se jouer du 14 au samedi 27 juillet en Lituanie. L’Équipe de France va y participer et le tirage au sort a récemment eu lieu, à la Zalgirio Arena de Kaunas. Les deux groupes ont été dévoilés et les Bleuettes connaissent donc leurs adversaires, ainsi que les dates des matchs. La France évoluera dans le groupe A, aux côtés de la Lituanie qui est le pays hôte, la Serbie et l’Angleterre. Le Groupe B est lui composé des Pays-Bas, République d’Irlande, Espagne et de l’Allemagne. À noter que la France compte 5 titres dans cet Euro, en 2003, 2010, 2013, 2016 et 2019. Elle cherchera à en ajouter un sixième au palmarès.

Le premier match des Bleuettes se jouera le dimanche 14 juillet contre la Serbie à Jonava, au Jonava City Stadium. Le second match se jouera contre la Lituanie à Kaunas, au Darius & Girenas Stadium et ensuite, le troisième match aura lieu contre l’Angleterre le samedi 20 juillet à Jonava, au Jonava City Stadium. Les demi-finales se joueront le mercredi 24 juillet, tandis que la finale aura lieu le samedi 27 juillet à 17h00.

Continuer à lire...

Actualites

L’Olympique Lyonnais a remporté haut la main le derby en D1 Arkema

Publié

le

Par

Hier soir, l’AS Saint-Etienne et l’Olympique Lyonnais ont clôturé la 20ème journée de la D1 Arkema au Stade Geoffroy Guichard. Les Lyonnaises se sont largement imposées, sur le score de 1-6.

 

Un derby ça ne se joue pas, ça se gagne et cela, les Lyonnaises l’ont très bien compris. En effet, elles se sont imposées 1-6 au Stade Geoffroy Guichard hier soir contre l’AS Saint-Etienne, dans le cadre du dernier match de la 20ème journée de D1 Arkema. Les joueuses de Sonia Bompastor voulaient une fois de plus conforter leur première place au classement de la D1 Arkema et l’ont rapidement prouvé. Dès la 14ème minute de jeu, Griedge Mbock va ouvrir le score pour l’OL. À peine quelques minutes plus tard, Wendie Renard doublait la mise sur penalty. À la pause, les Fenottes menaient déjà 1-4. Elles vont également bien gérer la seconde période et s’imposer 1-6 au total. Un match qui leur donne encore plus de confiance pour les grandes échéances qui arrivent, notamment en Ligue des Champions.

 

Les réactions d’après-match des gagnantes :

Sonia Bompastor : « Il y a beaucoup de motifs de satisfaction, il y a des choses qui ont bien fonctionné ce soir sur lesquelles il faudra s’appuyer lors des matchs à venir. En terme de confiance c’est un match qui répond parfaitement à nos besoins. Collectivement et individuellement ça s’est bien passé, on n’a pas eu de blessé donc on se prépare dans les meilleurs conditions pour la suite. Vicki marque un triplé, elle est dans la continuité de ses bonnes performances des dernières semaines. On a aussi beaucoup de joueuses qui se sont illustrées de manière positive, c’est de bon augure pour la confiance. »

Vicki Becho : « C’est mon premier Derby. En ce moment je ne me pose pas de question. Il faut continuer comme ça. Quand on est en confiance c’est beaucoup plus facile. Quand on frappe ça rentre et on a plus de réussite. Je suis très contente, à moi de continuer comme ça. Aujourd’hui plusieurs joueuses ont marqué c’est bon pour la confiance. On a pas mal provoqué et on a obtenu 3 penaltys. Il faut garder ça. On va regarder ce qu’on a bien fait et ce qu’on peut améliorer pour bien préparer le match face au PSG. »

Alice Sombath : « C’est toujours rassurant de savoir que n’importe quelle joueuse peut marquer, notamment les défenseures. Chacun des derniers matchs a été un match de préparation pour la ½ finale face au PSG. A nous de bien travailler pour préparer au mieux ce match qui arrive. » (Déclarations via ol.fr).

 

https://twitter.com/OLfeminin/status/1779623161988075605

Continuer à lire...

Tendance