Connect with us

Football

La capitaine Wendie Renard analyse la dynamique du groupe

Publié

le

L’Équipe de France féminine de football a connu beaucoup de changements récemment. Alors que les Bleues s’apprêtent à affronter la Colombie lors d’un match amical, la capitaine Wendie Renard évoque ces changements et parle de la dynamique du groupe. Découvrez certaines de ses déclarations dans cet article.

 

Les attentes dans le jeu sont différentes ? 

« Les attentes sont forcément différentes. Hervé Renard nous demande beaucoup de vitesse dans le jeu, de jouer aussi avec nos qualités, d’être entre les lignes, de combiner, d’avoir beaucoup de relations entre nous… Tout cela doit se reproduire sur le terrain. Ce projet n’a que quelques jours mais on sent déjà qu’une dynamique est en train de s’installer. Tout le monde adhère, c’est le plus important. On a encore une marge collectivement, il nous reste quelques semaines de travail ensemble pour pouvoir peaufiner tout cela. »

 

Les débuts de ce nouveau projet :

« Cela fait plaisir d’avoir un nouveau projet intéressant avec beaucoup d’optimisme, de dynamisme. Il nous reste très peu de temps pour préparer la Coupe du monde, il y a beaucoup d’informations à prendre avec le nouveau staff. Je me suis exprimée, j’ai dit que je souhaitais prendre du recul avec la sélection. La FFF a pris des décisions et aujourd’hui, c’est un nouveau projet qui repart, avec un nouveau coach et de nouvelles personnes dans le staff. C’est forcément un élan positif, on a envie de surfer dessus et d’être concentrés sur l’objectif que l’on a en commun. »

 

C’était naturel d’accepter le capitanat ? 

« Le coach nous a vu toutes les trois, avec Eugénie (Le Sommer) et Grace (Geyoro). Il nous a proposé son choix. C’est logique, on est ensemble dans le même bateau, il pouvait choisir la joueuse qu’il souhaitait. Je suis capitaine en club, je l’ai été en sélection, j’ai accepté avec plaisir, je n’ai pas de problème par rapport à cela. Ce n’est pas un projet personnel, c’est un projet commun. »

 

Déclarations via FFF.fr.

 

https://twitter.com/equipedefranceF/status/1642946755686793216?s=20

Continuer à lire...
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Football

Les différentes nommées pour les Trophées 2024 de la D1 Arkema

Publié

le

Par

La 8ème cérémonie des Trophées de la D1 Arkema aura lieu dans moins d’une semaine, elle sera organisée au Pavillon Dauphine à Paris. Découvrez les différentes nommées.

 

Lundi prochain, la 8ème cérémonie des Trophées de la D1 Arkema aura lieu au Pavillon Dauphine à Paris. Cette cérémonie récompense la meilleure joueuse de la saison, la meilleure gardienne, le ou la meilleur(e) entraîneur(e), la révélation de la saison, ainsi que le plus beau but de la saison. Cette cérémonie désignera également l’équipe-type du championnat de France féminin 2023-2024, la meilleure arbitre, et la meilleure joueuse de D2 Féminine. Également, la meilleure action sociale portée par un club sera mise à l’honneur grâce au « Coup de Cœur Arkema ». À noter qu’il y aura également 3 nouveaux trophées, à savoir la meilleure arbitre-assistante de D1 Arkema, la meilleure gardienne de D2 Féminine et du (ou de la) meilleur(e) entraîneur(e) de D2 Féminine. Pas mal de prix seront donc décernés durant cette soirée !

 

Les différentes nommées : 

Meilleure joueuse : Tabitha Chawinga (Paris Saint-Germain), Grace Geyoro (Paris Saint-Germain) et Lindsey Horan (Olympique Lyonnais).

Meilleure gardienne : Christiane Endler (Olympique Lyonnais), Katarzyna Kiedrzynek (Paris Saint-Germain) et Chiamaka Nnadozié (Paris Football Club).

Meilleur(e) entraîneur(e) : Sonia Bompastor (Olympique Lyonnais), Jocelyn Prêcheur (Paris Saint-Germain) et Sandrine Soubeyrand (Paris Football Club).

Révélation de la saison : Inès Benyahia (Le Havre AC), Louna Ribadeira (Paris Football Club) et Thiniba Samoura  (Paris Saint-Germain).

 

https://twitter.com/D1Arkema/status/1782424217373356486

Continuer à lire...

Football

Amandine Henry change de franchise aux USA

Publié

le

Par

Après avoir quitté l’Olympique Lyonnais, Amandine Henry évoluait à Los Angeles à l’Angel City FC. Elle vient toutefois de changer de franchise, et jouera maintenant à l’Utah Royals FC.

 

Amandine Henry vient de changer de franchise aux États-Unis. En effet, l’ancienne joueuse de l’Olympique Lyonnais vient d’être transférée à l’Utah Royals FC,  pour un montant de 75.000 dollars , soit 70.000 euros. Elle a en effet a signé avec cette franchise jusqu’en 2025, avec une option jusqu’en 2026. Elle va donc débuter une nouvelle aventure aux USA, après son expérience à l’Angel City FC. Sa nouvelle franchise a officialisé son arrivée sur son site internet. « Les Utah Royals FC sont ravis d’accueillir Amandine Henry sur le Wasatch Front. L’emblématique milieu de terrain française arrive du Angel City FC, où elle a passé la saison 2023. Avec quatre apparitions cette saison, Henry peut avoir un impact immédiat sur l’équipe des Royals. »

 

Continuer à lire...

Football

L’OL s’est imposé contre le PSG et prend une belle option pour la finale de la Women’s Champions League

Publié

le

Par

Hier, l’Olympique Lyonnais recevait le Paris Saint-Germain, dans le cadre de la demi-finale aller de la Women’s Champions League. Dans le cadre d’un match totalement fou, les Fenottes se sont imposées et ont pris une belle option pour la qualification en finale.

 

Après Chelsea, c’est l’Olympique Lyonnais qui a remporté la demi-finale aller de la Women’s Champions League. Les Fenottes recevaient les Parisiennes dans un Groupama Stadium avec une affluence record pour un match de football féminin. En effet, 38.466 supporters étaient présents. Le match a très mal été abordé par l’Olympique Lyonnais, qui était mené 0-2, sur un doublé de Marie-Antoinette Katoto. Mais les Fenottes n’ont jamais abandonné et ont réalisé une très jolie remontada. C’est d’abord Kadiditatou Diani qui a réduit le score, du bout du pied gauche. Puis Melchie Dumornay a ensuite égalisé, d’une belle frappe dans la lucarne. Et enfin, d’un tir croisé, Amel Majr va donner l’avantage à son équipe ! Trois buts ont été marqués en seulement 6 minutes. Un scénario totalement fou pour l’OL, mais vraiment frustrant pour le PSG. L’OL a donc remporté cette première manche, mais les deux équipes devront aller chercher leur billet pour la finale, lors de la demi-finale retour, qui se jouera le dimanche 28 avril prochain au Parc des Princes.

 

Les réactions d’après-match :

Sonia Bompastor (OL) : « Dans le football, on aime vivre ce genre d’émotions, on est encore en train de savourer. Je vis le match à fond. A la mi-temps, j’ai toujours cru que c’était possible. En marquant un but, je savais qu’on pouvait aller chercher quelque chose. L’expérience, ça aide, plus tu vis de matchs, plus tu es capable de ne pas abdiquer. L’arrêt d’Endler nous permet de rester dans le match. Le public nous a aussi porté pour aller chercher la victoire. J’ai bien aimé les entrées en jeu de ce soir. La finition d’Amel donne beaucoup de choses positives. Elle a su être positive pour le groupe et elle nous permet d’aller chercher ce résultat. Le groupe n’abdique jamais. Les joueuses qui ne jouent pas sont les plus importantes. »

Jocelyn Prêcheur (PSG) : « Ce soir on ressent beaucoup de frustration et un peu d’amertume parce qu’on a eu la possibilité de tuer ce match. Même à 2-0 on aurait pu alourdir le score et prendre un vrai avantage sur cette première manche. Je trouve qu’on a manqué de jus sur les quinze dernières minutes. On a un peu moins bien géré nos émotions. On s’est effrités au moment où il fallait être encore plus solides. On jouait contre Lyon chez eux donc c’était sûr qu’ils ne lâcheraient pas. On a manqué de solution pour ramener un peu de fraîcheur sur la fin de match. On commence à sentir la longueur de la saison donc il va falloir bien récupérer. Mais ce soir, on va surtout retenir les choses positives. On a les capacités de battre l’Olympique Lyonnais. On va repartir au Parc avec un but de retard, mais on a la capacité de renverser cette situation, chez nous. Nos joueuses vont arriver avec un esprit conquérant dimanche prochain. Ce n’est pas un mauvais résultat. C’est le scénario qui est extrêmement frustrant. On doit encore grandir, on doit en tirer des leçons. On a le potentiel pour renverser la situation. On va bien récupérer et se préparer pour le match dimanche prochain. »

 

Continuer à lire...

Tendance