Connect with us

Actualites

L’équipe de France est qualifiée pour la phase finale de la Billie Jean King Cup

Publié

le

C’est une première depuis 2021, la France se qualifie pour la phase finale de la Billie Jean King Cup. C’est Caroline Garcia qui a apporté le point décisif pour la qualification, face à la Britannique Harriet Dart. Découvrez plus d’informations dans cet article.

 

Après deux victoires des Bleues, il ne manquait qu’un point à l’Équipe de France afin de se qualifier pour la phase finale de la Billie Jean King Cup. La pression était donc sur les épaules de Caroline Garcia, qui affrontait la Britannique Harriet Dart. La française s’est imposée en trois sets (6-1, 6-7 (10/12), 6-1) dimanche dernier en Angleterre et permet donc à la France de se qualifier pour la suite de la compétition. Rendez-vous du 7 au 12 novembre 2023 pour cette phase finale, le lieu reste encore à déterminer.

 

Les réactions d’après match :

Caroline Garcia : « C’est beaucoup de joie, je suis contente et soulagée. C’était une rencontre compliquée avec beaucoup de suspense. Il y avait beaucoup d’émotions et de suspense. J’aime un peu trop les fins de matches à serré mais parfois, ça passe par là. Les Anglaises sont joué un grand tennis et se sont battues du premier au dernier point. Le tie-break était tendu des deux côtés. Les émotions ont été dures à contrôler car c’est serré, ça se joue à rien. Parfois, tu as envie de finir le match mais c’était trop lourd dans la raquette. Ce sont des matches où il faut montrer beaucoup de choses et ça donne confiance d’enchainer deux gros matches. »

Julien Benneteau : « C’était plus relaxant aujourd’hui. Ce sont des moments intenses. C’est un immense honneur et elle m’a bien rendu. On savait que les Anglaises seraient dures à battre, malgré l’écart au classement. Je les ai félicitées hier soir pour leur état d’esprit et leur volonté en leur disant qu’il fallait remettre ça demain (aujourd’hui). Caroline (Garcia) ne s’est pas frustrée et énervée après ce tie-break, elle démarre bien le 3e set et c’est pour cela qu’elle gagne le match. »

 

https://twitter.com/FFTennis/status/1647227040221782018?s=20

Continuer à lire...
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualites

Hervé Renard annoncera sa prochaine liste ce vendredi

Publié

le

Par

L’Équipe de France féminine de football est bientôt de retour, après son joli parcours en Coupe du Monde. Hervé Renard annoncera sa prochaine liste de joueuses ce vendredi, à partir de 14h00.

 

Il est bientôt temps de retrouver l’Équipe de France féminine de football, après un parcours intéressant lors de la Coupe du Monde, malgré la séance de tirs aux buts très frustrante face à l’Australie. Les Bleues seront de retour la semaine prochaine pour jouer deux matchs de la première édition de la Ligue des Nations féminine, face au Portugal et l’Autriche. Hervé Renard dévoilera sa liste ce vendredi, à partir de 14h00.

 

Le communiqué officiel de la FFF : 

« Le sélectionneur des Bleues communiquera vendredi 15 septembre la liste des joueuses retenues pour les matches de Ligue des Nations France-Portugal et Autriche-France, lors d’une conférence de presse à la FFF (14h00).

Après le Mondial en Australie de cet été, les Bleues disputeront à partir de septembre la toute première Ligue des Nations Féminine, lancée cette saison par l’UEFA. Les joueuses de Hervé Renard rencontreront le Portugal à Valenciennes le vendredi 22 septembre (à 21h10, en direct sur France 3) puis l’Autriche à Vienne le mardi 26 (à 18h30, en direct sur France 4).

Pour rappel, la France évolue dans le groupe A2 composé du Portugal, de l’Autriche et de la Norvège.

Les demandes d’accréditations pour la conférence de presse du 15 septembre doivent être formulées via l’extranet presse de la FFF avant jeudi 14, à 18h : presse.fff.fr (rubrique Accréditations). 

L’accès aux locaux se fera à partir de 13h30 via la Rue de Pondichéry. Les caméras ENG des télévisions seront autorisées à filmer la conférence de presse qui sera également retransmise en direct sur ffftv. »

 

Continuer à lire...

Actualites

Naomie Feller fait un point sur sa carrière

Publié

le

Par

Du Real Madrid à l’Équipe de France pour cette Coupe du Monde 2023 de football féminin, Naomie Feller connaît une très belle carrière, en pleine ascension. Elle s’est exprimé aux micros de la fff afin de faire un point sur sa carrière. Découvrez certaines de ses déclarations. 

 

Ses débuts dans le football :

« Mon frère faisait du foot et avait besoin de quelqu’un pour jouer avec lui, donc il m’a « mis dedans ». Il a rapidement vu que je ne me débrouillais pas trop mal et a proposé qu’on m’inscrive dans un club mais il n’y avait aucune équipe féminine autour de chez nous. J’ai donc joué avec des garçons de mes débuts, à 6 ans, jusqu’à mes 15 ans, que ça soit au Saint-Brice FC, à l’AFC Creil ou à l’US Chantilly. À ce moment-là, il a fallu trouver une section féminine, même si personnellement je voulais rester avec les copains, je me sentais bien. »

 

Son poste préféré ? 

« Paradoxalement, j’ai commencé en tant que numéro 6  chez les garçons avant de monter progressivement sur le terrain, en tant que numéro 10 puis sur le front de l’attaque lors de mon arrivée chez les filles. Mes qualités athlétiques me permettant aussi d’évoluer sur un côté, j’ai basculé sur l’aile, même si je peux toujours jouer en pointe. Je n’ai pas de préférence honnêtement, les trois postes sont différents mais je pense pouvoir y apporter quelque chose. »

 

Sa  rupture des ligaments croisés d’un genou :

« Je n’ai jamais considéré ça comme un vrai coup d’arrêt, c’était une blessure comme une autre. Une entorse avec une convalescence un peu plus longue en quelque sorte. Il fallait en profiter pour bosser sur soi, une occasion de gagner en maturité. Pendant huit mois, j’ai travaillé, travaillé et travaillé, ce qui m’a permis de revenir en grande forme. J’ai eu la chance de faire ma rééducation à Clairefontaine, avec des kinés au top du top, et des machines dernier cri … C’était idéal. Je sais que pour beaucoup, cette blessure est synonyme de doutes et de craintes mais ça n’a jamais été mon cas honnêtement. Mon état d’esprit était positif et j’étais dans les meilleures conditions pour revenir : au CNF la semaine pour travailler et le week-end avec mes proches. »

 

Son transfert au Real Madrid :

« Mon frère adorait le Real, et puisque c’est lui qui m’a fait découvrir le football, je l’ai suivi dans sa passion merengue. Quand ils m’ont contactée, le choix a été très rapide ! Leurs ambitions, le projet, tout me convenait. J’avais envie d’une nouvelle expérience, de découvrir un autre football. Tout était réuni pour que j’y aille en courant. »

 

Un bilan concernant sa première saison au Real Madrid :

« Je suis assez satisfaite, même si j’ai été embêtée par pas mal de blessures notamment musculaires. Malgré tout, j’ai réussi à avoir beaucoup de temps de jeu et à aider l’équipe. Maintenant, j’aspire à enchaîner les matches et être plus décisive devant le but pour franchir un nouveau palier et permettre au club d’atteindre ses objectifs, à savoir concurrencer le Barça et gagner des titres. »

 

Déclarations et photo via fff.fr.

Continuer à lire...

Actualites

Coupe du Monde 2023 féminine : Le bilan des deux premiers matchs des pays hôtes

Publié

le

Par

La Coupe du Monde 2023 de football féminin a débuté ce jeudi 20 juillet. Les deux pays hôtes ont joué, la Nouvelle-Zélande face à la Norvège puis l’Australie face à l’Irlande. Découvrez un bref bilan de ces deux premiers matchs.

 

Ce jeudi 20 juillet est un jour important pour le football féminin puisqu’il s’agit du début de la Coupe du Monde 2023 de football féminin. Le premier match opposait la Nouvelle-Zélande, l’un des pays hôtes, face à la Norvège. Mais il y a d’abord eu une magnifique cérémonie d’ouverture.

 

Nouvelle-Zélande / Norvège : 

Ce premier match de ce Mondial sets joué à l’Eden Park devant 42137 supporters. L’arbitre était Yoshito Yamashita. La Nouvelle-Zélande qui n’a jusqu’à présent jamais passé le preneur tour d’un Mondial, ne partait pas favorite. Toutefois, c’est le pays hôte et les joueuses voulaient montrer une belle image de leur football.

 

La composition de la Nouvelle-Zélande (442) : Esson – Bott, Stott, Bowen, Riley – Riley, Percival, Steinmetz, Hassett – Hand, Wilkinson.

La composition de la Norvège (433) : Mikalsen – Bjelde, Mjelde, Harviken, Hansen – Engen, Maanum, Reiten – Hansen, Ada Hegerberg, Blakstad.

 

Comme le prouvent les statistiques, les deux équipes ont été joueuses et ont tenté leurs chances, pour le grand bonheur des spectateurs. Il aura fallu attendre la deuxième mi-temps et plus précisément la 48ème pour voir le seul et unique but du match. C’est la Nouvelle-Zélande qui ouvre le score, grâce à un but d’Hannah Wilkinson, qui marque du pied droit. La passe décisive est de Jacqui Hand. En tout de fin de match, elles ont l’occasion de doubler la mise car un penalty est sifflé. Toutefois, Ria Percival rate sa frappe, qui rebondit contre les montants adverses.

Victoire 1-0 pour la Nouvelle-Zélande, qui réussit la première de son Mondial et élimine un peu de pression. Les Norvégiennes devront elles se ressaisir.

 

Australie / Irlande :

Ce deuxième match se jouait au Stadium Australie et opposait l’Australie, l’autre pays hôte, à l’Irlande. 75784 supporters étaient présents, un record d’affluence à domicile pour un match de football féminin en Australie. L’arbitre était Edina Alves Batista. Comme la Nouvelle-Zélande, l’Australie avait la pression de remporter ce premier match devant son public.

 

La composition de l’Australie (442) : Arnold – Carpenter, Hunt, Kennedy, Catley – Raso, Gorry, Conney Cross, Vine – Foord, Fowler.

La composition de l’Irlande (343) : Brosnan – Fahey, Quinn, Connolly – Payne, O’Sullivan, Littlejohn, McCabe – Farrelly, Carusa, Sheva.

 

En début de deuxième mi-temps, un penalty est sifflé en la faveur de l’Australie, Marissa Sheva concède une faute sur Hayley Raso. Stephen Catley va prendre ses responsabilités et tirer ce penalty, qu’elle va marquer du pied gauche dans la lucarne gauche. 1-0 pour l’Australie et le score va rester comme tel.

Les deux pays hôtes se sont donc imposés et prennent les devants dans leur poule.

 

Continuer à lire...

Tendance