Connect with us

Actualites

Naomie Feller fait un point sur sa carrière

Publié

le

Du Real Madrid à l’Équipe de France pour cette Coupe du Monde 2023 de football féminin, Naomie Feller connaît une très belle carrière, en pleine ascension. Elle s’est exprimé aux micros de la fff afin de faire un point sur sa carrière. Découvrez certaines de ses déclarations. 

 

Ses débuts dans le football :

« Mon frère faisait du foot et avait besoin de quelqu’un pour jouer avec lui, donc il m’a « mis dedans ». Il a rapidement vu que je ne me débrouillais pas trop mal et a proposé qu’on m’inscrive dans un club mais il n’y avait aucune équipe féminine autour de chez nous. J’ai donc joué avec des garçons de mes débuts, à 6 ans, jusqu’à mes 15 ans, que ça soit au Saint-Brice FC, à l’AFC Creil ou à l’US Chantilly. À ce moment-là, il a fallu trouver une section féminine, même si personnellement je voulais rester avec les copains, je me sentais bien. »

 

Son poste préféré ? 

« Paradoxalement, j’ai commencé en tant que numéro 6  chez les garçons avant de monter progressivement sur le terrain, en tant que numéro 10 puis sur le front de l’attaque lors de mon arrivée chez les filles. Mes qualités athlétiques me permettant aussi d’évoluer sur un côté, j’ai basculé sur l’aile, même si je peux toujours jouer en pointe. Je n’ai pas de préférence honnêtement, les trois postes sont différents mais je pense pouvoir y apporter quelque chose. »

 

Sa  rupture des ligaments croisés d’un genou :

« Je n’ai jamais considéré ça comme un vrai coup d’arrêt, c’était une blessure comme une autre. Une entorse avec une convalescence un peu plus longue en quelque sorte. Il fallait en profiter pour bosser sur soi, une occasion de gagner en maturité. Pendant huit mois, j’ai travaillé, travaillé et travaillé, ce qui m’a permis de revenir en grande forme. J’ai eu la chance de faire ma rééducation à Clairefontaine, avec des kinés au top du top, et des machines dernier cri … C’était idéal. Je sais que pour beaucoup, cette blessure est synonyme de doutes et de craintes mais ça n’a jamais été mon cas honnêtement. Mon état d’esprit était positif et j’étais dans les meilleures conditions pour revenir : au CNF la semaine pour travailler et le week-end avec mes proches. »

 

Son transfert au Real Madrid :

« Mon frère adorait le Real, et puisque c’est lui qui m’a fait découvrir le football, je l’ai suivi dans sa passion merengue. Quand ils m’ont contactée, le choix a été très rapide ! Leurs ambitions, le projet, tout me convenait. J’avais envie d’une nouvelle expérience, de découvrir un autre football. Tout était réuni pour que j’y aille en courant. »

 

Un bilan concernant sa première saison au Real Madrid :

« Je suis assez satisfaite, même si j’ai été embêtée par pas mal de blessures notamment musculaires. Malgré tout, j’ai réussi à avoir beaucoup de temps de jeu et à aider l’équipe. Maintenant, j’aspire à enchaîner les matches et être plus décisive devant le but pour franchir un nouveau palier et permettre au club d’atteindre ses objectifs, à savoir concurrencer le Barça et gagner des titres. »

 

Déclarations et photo via fff.fr.

Continuer à lire...
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualites

L’Olympique Lyonnais a remporté haut la main le derby en D1 Arkema

Publié

le

Par

Hier soir, l’AS Saint-Etienne et l’Olympique Lyonnais ont clôturé la 20ème journée de la D1 Arkema au Stade Geoffroy Guichard. Les Lyonnaises se sont largement imposées, sur le score de 1-6.

 

Un derby ça ne se joue pas, ça se gagne et cela, les Lyonnaises l’ont très bien compris. En effet, elles se sont imposées 1-6 au Stade Geoffroy Guichard hier soir contre l’AS Saint-Etienne, dans le cadre du dernier match de la 20ème journée de D1 Arkema. Les joueuses de Sonia Bompastor voulaient une fois de plus conforter leur première place au classement de la D1 Arkema et l’ont rapidement prouvé. Dès la 14ème minute de jeu, Griedge Mbock va ouvrir le score pour l’OL. À peine quelques minutes plus tard, Wendie Renard doublait la mise sur penalty. À la pause, les Fenottes menaient déjà 1-4. Elles vont également bien gérer la seconde période et s’imposer 1-6 au total. Un match qui leur donne encore plus de confiance pour les grandes échéances qui arrivent, notamment en Ligue des Champions.

 

Les réactions d’après-match des gagnantes :

Sonia Bompastor : « Il y a beaucoup de motifs de satisfaction, il y a des choses qui ont bien fonctionné ce soir sur lesquelles il faudra s’appuyer lors des matchs à venir. En terme de confiance c’est un match qui répond parfaitement à nos besoins. Collectivement et individuellement ça s’est bien passé, on n’a pas eu de blessé donc on se prépare dans les meilleurs conditions pour la suite. Vicki marque un triplé, elle est dans la continuité de ses bonnes performances des dernières semaines. On a aussi beaucoup de joueuses qui se sont illustrées de manière positive, c’est de bon augure pour la confiance. »

Vicki Becho : « C’est mon premier Derby. En ce moment je ne me pose pas de question. Il faut continuer comme ça. Quand on est en confiance c’est beaucoup plus facile. Quand on frappe ça rentre et on a plus de réussite. Je suis très contente, à moi de continuer comme ça. Aujourd’hui plusieurs joueuses ont marqué c’est bon pour la confiance. On a pas mal provoqué et on a obtenu 3 penaltys. Il faut garder ça. On va regarder ce qu’on a bien fait et ce qu’on peut améliorer pour bien préparer le match face au PSG. »

Alice Sombath : « C’est toujours rassurant de savoir que n’importe quelle joueuse peut marquer, notamment les défenseures. Chacun des derniers matchs a été un match de préparation pour la ½ finale face au PSG. A nous de bien travailler pour préparer au mieux ce match qui arrive. » (Déclarations via ol.fr).

 

Continuer à lire...

Actualites

L’Équipe de France féminine de futsal remporte son premier trophée

Publié

le

Par

Félicitations à l’Équipe de France féminine de futsal qui vient de remporter son premier trophée, la Futsal Love Serbia Winter Cup 2024, tournoi organisé en Serbie.

 

L’équipe de France féminine de futsal participait actuellement à la Futsal Love Serbia Winter Cup 2024, une compétition organisée en Serbie. Après avoir battu la Slovaquie puis la Serbie, les Bleues s’étaient qualifiées en finale contre la Hongrie. Elles ont pourtant mal débuté ce match car les Hongroises ont ouvert le score à la 4ème minute de jeu. Mais à la 15ème minute, elles ont réagi et Léna Jouan a égalisé d’une belle frappe du gauche en angle sous la barre transversale. En l’espace de quelques temps, elles ont ensuite marqué deux buts afin de creuser l’écart, grâce à des buts d’Alexandra Atamaniuk, puis de Elodie Soullard. La Hongrie a ensuite marqué un but contre son camp, avant de réduire le score. Mais les Bleues s’imposent au coup de sifflet final, sur le score de 4-2.

Quel parcours incroyable pour l’Équipe de France féminine de futsal, qui dévoilait sa première liste en septembre, jouait son premier match international en novembre, qui gagnait son premier match en février et qui remporte maintenant son premier trophée !

 

https://twitter.com/FFF/status/1769715916479041769

Continuer à lire...

Actualites

Laura Kenny met un terme à sa carrière de cycliste

Publié

le

Par

À 31 ans, la Britannique Laura Kenny a décidé de mettre un terme à sa carrière de cycliste. Elle explique son choix en précisant qu’elle ne souhaitait plus laisser sa vie de famille de côté.

 

Laura Kenny a décidé de mettre un terme à sa carrière de cycliste, à 31 ans. La Britannique avait pourtant annoncé qu’elle visait une qualification aux Jeux Olympique de Paris 2024, mais elle arrête finalement sa carrière. Selon L’Équipe, à 31 ans, elle était devenue maman pour la deuxième fois l’été dernier et ne souhaitait donc plus laisser sa vie de famille de côté. Elle a eu une belle carrière de cycliste et a été sacrée 5 fois championne olympique, poursuite par équipes et omnium en 2012 à Londres et en 2016 à Rio de Janeiro et américaine en 2021 à Tokyo, ainsi que 7 fois championne du monde, quatre en poursuite par équipes, deux en omnium et une en scratch.

Elle a officialisé ce choix sur ses réseaux sociaux. « Merci cyclisme pour tout ce que vous m’avez donné, y compris un mari et notre famille qui s’agrandit ! Que les gens disent que j’ai inspiré les femmes et les filles à devenir actives et à faire du vélo signifie tout pour moi. Merci à Team GB, British Cycling et à tous les partenaires qui ont soutenu mon parcours. Un merci spécial à tous les coéquipiers que j’ai eu au fil des années et bien sûr à ma famille pour avoir été la meilleure unité de soutien que j’aurais jamais pu souhaiter. Il est maintenant temps de passer au prochain chapitre. »

 

Continuer à lire...

Tendance