Connect with us

Actualites

Sa grave blessure, la fin de saison, la Coupe du Monde…Constance picard se livre

Publié

le

Gardienne du Paris Saint-Germain et de l’Équipe de France féminine, Constance Picaud s’est exprimée lors d’une interview pour la Fédération Française de Football. Elle évoque sa blessure et son retour, la Coupe du Monde et d’autres choses encore. Découvrez certaines de ses déclarations dans cet article.

 

Sa grave blessure aux ligaments croisés :

« Dans la vie, on apprend de toute situation. Quand je me suis fait cette blessure (en août 2021), j’ai tout de suite pensé au slogan  »tomber pour mieux se relever ». Évidemment, cela a été très dur : j’étais en pleine phase ascendante dans ma carrière, je venais de signer au PSG et trois semaines plus tard, tout s’arrête. J’ai beaucoup souffert au début, autour de l’opération, moins après mais c’était extrêmement long pour revenir au plus haut niveau. On a envie d’aller plus vite mais les délais sont incompressibles pour éviter toute rechute. Le plus incroyable, c’est qu’une fois que je suis revenue à mon niveau, j’ai regardé derrière en me disant  »En fait, c’était pas si long ! » alors que lorsque je vivais ce moment, les journées étaient interminables. »

 

La reprise après cette blessure :

« Je suis revenue à l’entraînement en mars, au moment de tous les grands matches : Ligue des champions, OL,… Le coach ne pouvait pas prendre le risque de titulariser une gardienne en reprise de rythme, je le comprenais très bien, mais ça a donc retardé encore plus mon retour à la compétition. J’ai finalement été lancée lors du dernier match de la saison dernière, face à Reims (0-1). Mon premier match sous les couleurs du PSG, une immense fierté, surtout après un chemin de croix pareil. C’est ce jour-là que j’ai vraiment ressenti que toute cette histoire était derrière moi. »

 

La fin de saison avec le PSG :

« On prend les choses match par match, en sachant que nous n’avons pas le droit à l’erreur car Lyon ne flanche pas. En début de saison, l’objectif est toujours celui d’aller chercher tous les titres, et on sait qu’on va se retrouver dans la situation où le duel avec l’OL en championnat sera décisif. Pour la Coupe de France, c’est un peu pareil, on attend de savoir quand nos chemins se croiseront. Cette année, c’est en finale et on espère repartir avec le trophée pour parfaitement lancer le sprint final. »

 

La Coupe de France :

« Réaliser le doublé ? Je ne vais pas dire non, de toute façon je veux tout gagner ! On joue dans un grand club, cela ouvre l’appétit. Cette année, on n’a pas pu aller aussi loin qu’espéré en Ligue des champions mais on a l’occasion de soulever un trophée face à notre rival, il faut tout donner pour y arriver. »

 

L’Équipe de France :

« À chaque fois que je viens en sélection, je prends énormément de plaisir tout en étant émerveillée d’être à Clairefontaine. Cela ne m’empêche pas d’être professionnelle et de tout donner chaque jour, évidemment. C’est exceptionnel pour moi de me retrouver à ce niveau là, d’avoir eu la chance d’honorer ma première cape en février …. un moment absolument magique. »

 

La Coupe du Monde 2023 :

« C’est à la fois un objectif et un rêve. Un objectif car je suis une professionnelle et que je veux aller le plus loin possible dans ma carrière, un rêve car jamais je n’aurais cru avoir la chance de vivre un Mondial lorsque j’étais plus jeune. Il faut prendre les choses par étape : gagner du temps de jeu au PSG et y être performante pour avoir une chance de vivre l’aventure en Australie et Nouvelle-Zélande cet été. »

 

Son désir de lutter pour l’écologie :

« L’écologie me tient vraiment à cœur, même si je suis loin d’être parfaite sur ces question-là . Comme j’avais beaucoup de choses à apprendre sur ce sujet si important pour notre avenir, j’ai voulu m’associer avec Football Écologie France pour en connaître plus et pouvoir transmettre, notamment aux enfants, des notions simples mais capitales pour la suite de nos vies. J’ai envie d’avoir des enfants plus tard, donc j’essaie de faire certaines choses à mon échelle pour leur laisser la planète dans le meilleur état possible, même si on part de loin. Et si je peux aider à sensibiliser les gens sur cette question importante grâce à ma carrière et ma notoriété, ce n’est que du bonus. »

 

 

Déclarations via fff.fr.

Continuer à lire...
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualites

L’Équipe de France féminine U17 s’incline lourdement en demi-finale de l’EURO 2024

Publié

le

Par

L’Équipe de France féminine U17 affrontait hier l’Espagne lors de la demi-finale de l’EURO 2024. Malheureusement, les bluettes se sont lourdement inclinées et ne conserveront pas leur trophée de championnes d’Europe.

 

L’Équipe de France ne conservera pas son trophée de championne d’Europe U17. En effet, les Bleuettes se sont inclinées 6-1 contre l’Espagne en demi-finale hier, au Klostergarden de Lund en Suède. Rien à redire, les Espagnoles ont été plus fortes et ont notamment marqué 4 buts lors des 20 premières minutes. La France ne pourra donc pas jouer une finale, mais a toujours la possibilité de se qualifier  pour la prochaine Coupe du monde de la catégorie, qui se jouera du 16 octobre au 3 novembre en République dominicaine.

Cecile Locatelli, l’entraîneure de cette équipe est logiquement déçue, mais reste concentré sur le prochain objectif. « La défaite est logique, l’équipe espagnole a été meilleure que nous sur ce match, il n’y a pas photo. Nos dix premières minutes ont été catastrophiques, on se fait transpercé de tous les côtés car on ne met pas en pratique ce que l’on s’était dit. On a voulu aller les chercher haut, ce qui ne fallait pas faire, hormis sur les sorties de balle. Face à l’Espagne, il faut rester bien compact entre les lignes et être discipliné. On n’a pas gagné les duels, on a été pris physiquement, et beaucoup de choses encore. Bravo aux Espagnoles, elles avaient bien préparé leur match, avec une envie de revanche car nous les avions battues chez elles en amical. Elles ont respecté leur schéma de jeu, alors que nous, nous pas su aborder cette demi-finale comme une demi-finale d’Euro. On est passé à travers. Maintenant, comme leur ai tout de suite dit, il faut oublier ce match, positiver en restant sur le seconde mi-temps honorable que l’on a gagnée 1-0, et bien récupérer pour aller la troisième place qualificative pour la Coupe du monde. C’est un gros enjeu à aller chercher comme il y a deux ans. »

Continuer à lire...

Actualites

Le programme de l’Équipe de France la phase finale de l’Euro U19 féminin

Publié

le

Par

L’Équipe de France féminine U19 de football va bientôt jouer la phase finale de l’EURO U19. Le tirage au sort a été effectué et les Bleuettes connaissent maintenant leur programme.

 

La phase finale de l’EURO 19 de football féminin va se jouer du 14 au samedi 27 juillet en Lituanie. L’Équipe de France va y participer et le tirage au sort a récemment eu lieu, à la Zalgirio Arena de Kaunas. Les deux groupes ont été dévoilés et les Bleuettes connaissent donc leurs adversaires, ainsi que les dates des matchs. La France évoluera dans le groupe A, aux côtés de la Lituanie qui est le pays hôte, la Serbie et l’Angleterre. Le Groupe B est lui composé des Pays-Bas, République d’Irlande, Espagne et de l’Allemagne. À noter que la France compte 5 titres dans cet Euro, en 2003, 2010, 2013, 2016 et 2019. Elle cherchera à en ajouter un sixième au palmarès.

Le premier match des Bleuettes se jouera le dimanche 14 juillet contre la Serbie à Jonava, au Jonava City Stadium. Le second match se jouera contre la Lituanie à Kaunas, au Darius & Girenas Stadium et ensuite, le troisième match aura lieu contre l’Angleterre le samedi 20 juillet à Jonava, au Jonava City Stadium. Les demi-finales se joueront le mercredi 24 juillet, tandis que la finale aura lieu le samedi 27 juillet à 17h00.

Continuer à lire...

Actualites

L’Olympique Lyonnais a remporté haut la main le derby en D1 Arkema

Publié

le

Par

Hier soir, l’AS Saint-Etienne et l’Olympique Lyonnais ont clôturé la 20ème journée de la D1 Arkema au Stade Geoffroy Guichard. Les Lyonnaises se sont largement imposées, sur le score de 1-6.

 

Un derby ça ne se joue pas, ça se gagne et cela, les Lyonnaises l’ont très bien compris. En effet, elles se sont imposées 1-6 au Stade Geoffroy Guichard hier soir contre l’AS Saint-Etienne, dans le cadre du dernier match de la 20ème journée de D1 Arkema. Les joueuses de Sonia Bompastor voulaient une fois de plus conforter leur première place au classement de la D1 Arkema et l’ont rapidement prouvé. Dès la 14ème minute de jeu, Griedge Mbock va ouvrir le score pour l’OL. À peine quelques minutes plus tard, Wendie Renard doublait la mise sur penalty. À la pause, les Fenottes menaient déjà 1-4. Elles vont également bien gérer la seconde période et s’imposer 1-6 au total. Un match qui leur donne encore plus de confiance pour les grandes échéances qui arrivent, notamment en Ligue des Champions.

 

Les réactions d’après-match des gagnantes :

Sonia Bompastor : « Il y a beaucoup de motifs de satisfaction, il y a des choses qui ont bien fonctionné ce soir sur lesquelles il faudra s’appuyer lors des matchs à venir. En terme de confiance c’est un match qui répond parfaitement à nos besoins. Collectivement et individuellement ça s’est bien passé, on n’a pas eu de blessé donc on se prépare dans les meilleurs conditions pour la suite. Vicki marque un triplé, elle est dans la continuité de ses bonnes performances des dernières semaines. On a aussi beaucoup de joueuses qui se sont illustrées de manière positive, c’est de bon augure pour la confiance. »

Vicki Becho : « C’est mon premier Derby. En ce moment je ne me pose pas de question. Il faut continuer comme ça. Quand on est en confiance c’est beaucoup plus facile. Quand on frappe ça rentre et on a plus de réussite. Je suis très contente, à moi de continuer comme ça. Aujourd’hui plusieurs joueuses ont marqué c’est bon pour la confiance. On a pas mal provoqué et on a obtenu 3 penaltys. Il faut garder ça. On va regarder ce qu’on a bien fait et ce qu’on peut améliorer pour bien préparer le match face au PSG. »

Alice Sombath : « C’est toujours rassurant de savoir que n’importe quelle joueuse peut marquer, notamment les défenseures. Chacun des derniers matchs a été un match de préparation pour la ½ finale face au PSG. A nous de bien travailler pour préparer au mieux ce match qui arrive. » (Déclarations via ol.fr).

 

https://twitter.com/OLfeminin/status/1779623161988075605

Continuer à lire...

Tendance