Connect with us

Escalade

XV de France féminin. Manae Feleu, capitaine des Bleues pour le « WXV »

sport féminin

Publié

le

Presque une semaine après l’annonce de la composition du XV de France féminin qui jouera le Women XV ce mois d’octobre, la Fédération Française de Rugby a annoncé le nom de celle qui portera le brassard de capitaine. Il s’agit de Manae Feleu, deuxième ligne de 23 ans seulement et qui évolue dans le club du FC Grenoble Amazones. Une décision des co-sélectionneurs qui a surpris la principale intéressée.

Choquée et hyper honorée

C’est une grande surprise pour Manae Feleu d’apprendre qu’elle prendra le nouveau rôle de Capitaine de l’équipe de France à l’occasion de la nouvelle compétition de rugby féminin Women XV. Pour sa dixième sélection en équipe de France de rugby, la jeune Iséroise se dit choquée et hyper honorée de la décision prise par les deux sélectionneurs du XV de France quant à sa nomination en tant que capitaine des Bleues : « J’étais un peu choquée, je ne m’y attendais pas, pas du tout… Le bon mot c’est choquée, c’est comme ça que j’ai reçu la nouvelle. Quand ils m’ont appelé déjà, je pensais qu’ils le faisaient comme toutes les filles, pour savoir si j’étais prise ou non pour la tournée. Dans ma tête la question était plus de savoir si j’étais prise pour aller en Nouvelle-Zélande. Alors je suis hyper honorée qu’ils aient pensé à moi pour le capitanat. »

Une décision logique d’un point de vue sportif puisque Manae Feleu a contribué au bon parcours des Bleues durant le dernier Mondial, où la France a été médaillée de bronze. Un résultat amélioré lors du Tournoi des Six Nations 2023, durant lequel le XV de France féminin a terminé à la deuxième place, remportant ainsi l’argent.

Un nouveau rôle qui ne changera pas sa façon d’être

Manae Feleu succède donc à Audrey Forlani et Gaëlle Hermet, cette dernière était capitaine du XV de France depuis 2017. Questionnée par France Rugby quant à l’impact qu’a cette nomination sur la manière d’appréhender les matchs, Manae Feleu a répondu qu’il n’en été rien : « Je ne pense pas non, ça ne change pas dans le sens où quand je suis en équipe de France, je me donne toujours à 100 % et cela ne va pas changer. Capitaine ou pas, je donnerai toujours tout ce que je peux pour l’équipe. Donc de ce côté-là, ça ne changera pas. Après, je sais qu’il y aura certaines choses que je devrais faire en plus, notamment sur les matches comme parler à l’arbitre etc …Mais cela ne pas altérer qui je suis à savoir une joueuse de rugby alors je continuerai à agir comme je le faisais avec quelques missions en plus ».

Toujours durant son interview, Manae Feleu a également fait part de son enthousiasme quant à jouer une nouvelle compétition de rugby, qui plus est, une compétition qui se déroule en Nouvelle-Zélande, pays dans lequel elle a fait ses premiers pas dans le rugby: « C’est toujours particulier oui, parce que ce pays tient une place spéciale dans mon cœur et je suis toujours hyper contente d’avoir la chance d’y retourner et encore plus de pouvoir le faire dans ce contexte à savoir jouer au rugby avec l’équipe de France, de pouvoir matcher contre ces nations du sud. Finalement ce n’est que du positif pour moi de vivre cette expérience ! »

Continuer à lire...
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Escalade

Delphine Cascarino a fait son retour à la compétition, après sa grave blessure

sport féminin

Publié

le

La Française Delphine Cascarino retrouve les terrains de football, après huit mois d’absence en raison de sa grave blessure au genou lors d’une rencontre face au Paris Saint Germain. Une blessure qui lui a d’ailleurs valu sa participation à la Coupe du Monde de football féminin joué en Australie l’été dernier. Son retour en compétition s’est fait ce dimanche 28 janvier, lors du match des huitièmes de finale de la Coupe de France féminine.

Une victoire pour célébrer son retour

« C’est une immense joie d’avoir refoulé la pelouse ce dimanche. J’attendais ça depuis très longtemps, ça a été beaucoup de travail. Je suis très contente. C’était important de retrouver du temps de jeu et du plaisir, car je suis passée par des moments difficiles ». Tels ont été les mots de Delphine Cascarino en zone mixte lors du match opposant l’Olympique Lyonnais et le FC Nantes, pensionnaire de D2. Son retour sur les terrains de football a notamment été marqué par le large succès des Fenottes 6-0 face aux Nantaises qui ont craqué dans la deuxième période de jeu.

En effet, le FC Nantes avait fait preuve de solidité et d’intensité lors des 45 premières minutes, ne concédant qu’un seul but à la pause. C’est au retour des vestiaires que les filles de Sonia Bompastor se sont réveillées et ont inscrit 5 buts, portant le score à 6-0 à la fin du temps règlementaire. Une victoire qui permet à l’OL de faire un pas de plus vers la conservation de son titre en Coupe de France féminine.

En quart de finale, l’OL recevra un autre adversaire évoluant en division inférieure : Montauban FC. Si elle est alignée, Delphine Cascarino pourrait rapidement retrouver ses sensations et son rythme d’avant-blessure.

Un retour presque parfait

Depuis sa grave blessure en mai 2023 (rupture du ligament croisé antérieur droit), l’attaquante de l’OL et de l’équipe de France Delphine Cascarino a regardé de loin l’évolution de ses coéquipières en sélection lors de la Coupe du Monde Australie Nouvelle-Zélande 2023, ainsi que durant la première phase de la Ligue des Champions du côté de son club. C’est en janvier que l’attaquante de 26 ans a pu reprendre les entraînements collectifs aux côtés de ses coéquipières.

Après quelques semaines de remise en forme, Delphine Cascarino montrait des signes de rétablissement. La réception du FC Nantes (D2) ce dimanche était donc le meilleur moment pour Sonia Bompastor d’intégrer Delphine dans son effectif. L’objectif est double : donner du temps de jeu et faire revivre ses sensations à l’attaquante ; faire tourner l’effectif afin de ménager certains titulaires. Un changement tactique qui a porté ses fruits, puis que Delphine a failli marquer sur l’une de ses quelques occasions du match.

Pour autant, l’enjeu était ailleurs pour l’attaquante qui était surtout entrée sur la pelouse pour retrouver ses sensations et ses repères. Reste donc à la coach Sonia Bompastor de décider si elle souhaite retenter l’expérience en intégrant Delphine Cascarino parmi les titulaires pour son déplacement en Tarn-et-Garonne lors du quart de finale de la Coupe de France féminine, ce 14 février 2024.

Continuer à lire...

Tendance